Plat de résistance !

Par défaut

Vendredi 24 Octobre 2014

Le gala de ce vendredi a permis de découvrir les premiers chœurs non sonorisés, ayant besoin de l’acoustique d’une église. Le programme se composait de trois ensembles aux compositions et aux univers très différents.

The friday gala permitted to discover the bands which needed the acoustics of a church. The programme were composed of three ensembles of differentes compositions and universes.

Boğaziçi Caz Korosu

Ça sera difficile à cacher, j’ai beaucoup aimé ce choeur. Les femmes entrent d’abord sur scène et le seul mot qui vient à la bouche est « wouah ». Les robes comme les costumes sont magnifiques. Puis vient ce son, puissant. Les partitions mêlent musique traditionnelle et contemporaine. Le show est millimétré et ça n’est pas une métaphore que de le dire, puisque l’anecdote veut que le chef passe plusieurs secondes après chaque déplacement à faire des signes à ses choristes pour qu’ils se placent correctement ! Les choristes aussi regardent de temps leurs pieds pour voir s’ils sont bien placés par rapport à leurs voisins. Leur performance est à l’image de cette anecdote : d’un grand professionnalisme. Ce chœur, avec sa concentration extrême, la communication avec son chef, les chorégraphies, vous emporte. A entendre le discours ému du chef pour remercier Polyfollia de les avoir invités et surtout le sourire, le grand sourire de soulagement et de bonheur que chaque choriste arborait à la fin du concert, nulle place au doute que ce chœur est à la fois excellent et émouvant.

It would be difficult to hide, I liked very much this choir. Women come first on the stage and the only word that comes to mouth is « wow ».The dresses as the costumes are magnificient. Then comes this sound, powerfull. The scores mixe traditionnal and contemporary music. The show is well organized and it is worth to say it, as the anecdote says that the master choir spends few secondes after each movement, doing signs toward his singers so they take place correctly ! The singers also look sometimes at their feets to see if they are at the right place. It is an anecdote, but their performance reflect it : very professionnal. Those singers, with their extreme concentration, the communication with the master, the choregraphies, takes you away. Hearing the touching speech of the master, thanking Polyfollia for inviting them and more over the smile, the big smile of relief and happiness that each singer wore at the end of the concert, no doubt that this choir is both excellent and touching.

 

Méliades

20141024_215804

Méliades est un ensemble de quatre femmes français, ayant le « culos de faire des commandes à des compositeurs, spécialement pour elles, dans l’optique de renouveler le répertoire pour quatuor féminin » selon Jacques Vanherle. Quelles voix ! Elles ont toutes des voix de solistes, pleines, rondes et c’est à elles seules qu’elles ont rempli l’église Sainte Croix. Pour imager leur ensemble, je dirais que c’est « un ensemble de solistes ». J’ai aimé les chants traditionnels revisités, bien plus classes avec de telles voix et une mélodie haute gamme…

Méliades is a four french women ensemble, who « dared to command scores to composers, specially for her, with the aim to renew the feminin quartet repertoire », as Jacques Vanherle said. Such voices ! They all have solist voices, full, round, and they filled Sainte-Croix church with only them four. To picture their ensemble, I would say that it is a « solists ensemble ». I liked the tradionnal songs, renewed, more glamour with such voices and high class melodies…

20141024_215801

 

Adelaide Chamber Singers

Je n’ai pu voir que les deux premiers chants des Adelaide Chamber Singers au gala, car je devais partir ensuite pour une mission de bénévolat. Je n’ai sans doute pas une vision globale de leur travail. Sur ce que j’ai entendu, j’ai reconnu effectivement le son d’un grand chœur. Je me suis sentie « sleepy » et ennuyée. Je pense qu’avec toutes les choses époustouflantes, chorégraphiées, originales qu’on entend et on voit à Polyfollia, on devient difficile😉. Je crois aussi que le meilleur son peut être ennuyeux s’il n’y a pas d’implication personnelle et émotionnelle, s’il n’y a pas de prise de risque aussi, comme si les chanteurs étaient en retrait par rapport au chant et au public.

I could only watch and hear the first songs of Adelaide Chamber Singers, because I had to leave quickly to do a volontary mission somewhere else. I surely then do not have a global vision of their work. On what I heard, I recognised the sound of a high level choir. I felt sleepy and bored. I think that with all the amazing things we hear at Polyfollia, we become difficult to satisfy😉. I believe also that the best sound can be boring if there is no personnal and emotionnal implication, if there is no risk-taking, as if the singers were set back from the singing and the audience.

 

A samedi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s