Les bénévoles dans les starting-blocks !

Par défaut

Aujourd’hui c’était la grande réunion des bénévoles pour Polyfollia. L’organisation d’un festival de cette ampleur s’anticipe ! La petite équipe permanente polyfolliesque a expliqué à des élèves appliqués et ravis les détails de l’organisation du festival de cette année, avec redites et nouveautés, comme une répétition avant le grand soir. Chaque petit geste de chaque bénévole est organisé, clarifié, préparé, à quelques réajustements de dernière minute près. La grande complexité d’un tel évènement s’agenouille devant sa décomposition en petites boîtes de petites actions, gestes, où chacun sait exactement ce qu’il a à faire, quand il a à le faire, où il a à le faire, qui il peut contacter en cas de problème. De façon à ce que ces quelques 10 000 heures mises à disposition par environ 140 bénévoles pendant le festival, soient les plus agréables et fluides possibles pour tous. Les petits bénévoles savent ce qu’ils auront à faire, et les bénévoles avec un peu plus de responsabilités alors ? Ils ont planchés aussi studieusement dans l’après-midi, avec l’objectif toujours présent d’améliorer l’organisation du festival à chaque session et de ne pas s’endormir sur nos acquis et dans une routine.

Lorsque, spectateur, vous partez écouter un concert dans un tel festival, imaginez-vous toutes les actions qui ont amené au bon déroulement du concert ? Il faut aller chercher des choeurs à la gare, les accompagner pendant toute la durée du séjour, jouer les interprètes, installer du matériel, accueillir les gens sur le lieux de restauration, plier des tracs, répondre au téléphone, approvisionner les loges des artistes, diriger le public, s’assurer que les concerts commencent à l’heure, distribuer les billets réservés, placer les gens dans la salle, distribuer des partitions, amener en urgence une trompette, remettre du PQ dans les toilettes… Tout ce qui paraît être de petits riens, mais qui font le tout de Polyfollia. Une intelligence collective digne d’une fourmilière. Jacques Vanherle, directeur artistique de Polyfollia a d’ailleurs souligné « solennellement » l’importance de cette équipe de bénévoles.

Et cette complexité décortiquée a été préparée pendant ces deux ans (depuis le dernier festival donc !) par les permanents de Polyfollia (des salariés et des bénévoles !) qui ont jonglé, par exemple, entre billets d’avion pour les choeurs, partenariats avec les villes accueillantes des concerts périphériques à Saint-Lô, planning de chaque bénévole, gestion du budget… Et je ne saurais imaginer encore la montagne de travail. Et même avant l’organisation pratique du festival, le choix des choeurs est assurés par de grands bénévoles, les « veilleurs », des chefs de choeurs et musiciens renommés dans le monde du chant choral, qui sélectionnent plusieurs choeurs de différents continents et différents genres musicaux, avant de se réunir pour n’en garder qu’une quinzaine qui représentent le chant choral actuel dans des styles variés et avec des provenances diverses.

Voici un résumé quelque peu inversé chronologiquement des gens et des actes qui font Polyfollia. Voici ce à quoi les bénévoles ont touché du bout des doigts aujourd’hui, dans un petit amphithéâtre, avec empressement et bonheur d’y être bientôt. Parce que toute cette organisation est faite pour que arrivés au moment, nous n’ayons plus qu’à nous soucier du plaisir vibrant dans nos oreilles et du partage dans nos coeurs.

Un petit aperçu de quelques stars de cet évènement !

PS : dépêchez-vous de réserver, deux concerts sont déjà complets.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s