Gala du 28, ma review

Par défaut

Le 28 octobre 2010, à Polyfollia c’était la journée professionnelle. Qu’est-ce que c’est ?

Polyfollia est un festival pas comme les autres. Les groupes viennent sans être payés, ils sont défrayés du transport, logés et nourris. En échange, le festival, ou plutôt préférez le terme de « fête-marché« , invite des professionnels susceptibles d’être intéressés par l’achat de prestations. Alors, on comprend mieux le terme de « fête-marché » : les programmateurs de concerts de festivals viennent faire leur « marché » à Polyfollia, avec le présupposé que ce festival leur proposera les meilleurs chœurs émergents du moment, dans des genres variés.

 

Ahahahahahahahah, quel fou rire j’ai eu en dessinant ! J’avais l’idée du dessin en tête, il me fallait juste trouver un bon dessinateur. Le bon dessinateur est trop occupé. Pardon😛

Alors donc, c’est quoi la journée professionnelle ? Eh bien c’est à Polyfollia 2008 qu’à été introduite cette journée. Tous les ensembles invités, cette année ils sont au nombre de 12, se produisent devant un parterre de « VIP », dans l’espoir de décrocher des contrats. Pour les pros qui ne peuvent se déplacer qu’une seule journée, c’est pratique😉.

.

Et un gala, qu’est-ce que c’est ?

Kivi, à Polyfollia 2008

A Polyfollia il y a des concerts toute l’après-midi, à Saint-Lô ou dans d’autres villes, dans différents lieux de concert.s Tous les soirs, il y a un gala, qui est un concert ou non pas un, mais 3 groupes se produisent. Leur passage sur scène est donc plus court (3/4 d’heure au lieu de 1h30), mais ça vaut le coup😉. D’ailleurs je ne suis pas la seule à le penser, car les galas sont pour la majorité, complets avant le début du festival.

.

Et donc, cette review du 28 octobre, elle arrive ?

Eh là, la petite voix, deux minutes ! Jeudi j’étais au standard comme toujours, je ne peux donc pas parler des ateliers qui ont eu lieu le matin, ni des concerts l’après-midi, des chœurs professionnels ou des chaînes chantantes. En revanche le soir, j’ai eu la chance d’être parmi les bénévoles qui assuraient le bon remplissage de la salle Beaufils (salle de sport entièrement transformée en salle de concert par l’équipe technique. La réticence d’une chef de chœur s’est envolée une fois la salle « testée » en répétition, face à leur professionnalisme !).

J’indiquais donc aux gens de ne laisser aucune place vacante en milieu de rangée, souriait en guise d’accueil, glissait fièrement un mot en coréen au passage des Incheon City Chorale, accompagnait les retardataires aux dernières places inoccupées… Pendant que d’autres bénévoles contrôlaient les billets, accompagnaient les chœurs invités à leurs places au spectacle, et qu’un chef de salle supervisait le tout.

C’est dans ce système d’organisation efficace que tous les spectateurs sont finalement arrivés à l’heure, et que le gala a commencé. Je tiens à saluer le grand mérite de Polyfollia qui est : de commencer les concerts à l’heure !! Combien de concerts commencent 1/2 heure en retard ? A Polyfollia ce n’est pas le cas😉.

Jacques Vanherle est arrivé sous les applaudissements, commençait un discours d’accueil, traduit par son collègue ancien veilleur, Jeroen Schrijner. Pour ce premier gala, ce sont les deux chœurs « exemplaires », les deux chœurs d’enfants, qui allaient se produire sur scène. Mais coupons la parole à la bavarde que je suis, et passons au show :

.

Scholares Minores Pro Musica Antiqua

Ce chœur de jeunes polonais est juste époustouflant. Non seulement ils sont bons, mais en plus ils le sont sans chef de chœur ! C’est un couple qui a crée ce chœur il y a 35 ans. Par amour des enfants, par l’envie de leur transmettre le goût de la musique ancienne, polonaise et d’ailleurs.

Les enfants, des plus jeunes aux plus grands, jouent tous d’un instrument, chantent, certains dansent… On les sent à l’aise sur scène, ils n’ont pas d’hésitation sur la marche à suivre et enchaînent les chants en prenant le bon instrument, la bonne place sur scène et la bonne note de départ… comme si tout coulait de source ! Tous sont en costumes, et ce groupe coloré est agréable à voir (autant qu’à écouter) ! Le spectacle est mouvant, les oreilles prennent plein de jolies notes, les instruments de l’ancien temps sont enjoués et chauds.

Voici deux vidéos que j’ai prise. Mais il y a une chose que je tiens à préciser, il faut venir à Polyfollia pour se rendre compte de quelle manière un chant peut faire monter les larmes aux yeux des spectateurs…😉

.

Chœur des jeunes Cordana

Époustouflantes, c’est aussi le terme pour décrire Cordana. Ce jeune chœur indonésien, est mené par Aida Swenson, qui, comme le couple polonais, passe juste faire un petit coucou sur scène. Le chœur est en auto-gestion complète sur scène. Cordana, c’est l’envie d’une femme de faire vivre la riche culture de son pays. La, ou devrais-je dire, les, on en compte 300 en Indonésie.

Cordana m’a fait un peu pensé aux Batavia Madrigal Singers, bien sûr, ils sont du même pays. Les jeunes filles (et quelques garçons, embauchés à l’emploi des instruments) chantent et dansent. Eh bien ce sont elles qui m’ont prouvé que l’on peut chanter et faire une chorégraphie rapide en même temps ! Où trouvent t’elles autant de souffle, je me le demande encore🙂. Le plus impressionnant sont les derniers chants qu’elles ont performé : elles  étaient serrées les unes contre les autre, et enchaînaient une série de mouvements de plus en plus rapide (tout en chantant donc), des bras et de la tête. Parfaitement synchronisées, j’ai admiré la précision, d’autant qu’une seule erreur et elles se cognaient !

Bref elles font un spectacle magnifique dans lequel on ne s’ennuie pas une seconde.

Je me suis demandé quelle était la réelle différence entre les 2 chœurs « exemplaires », et les 12 chœurs d’excellence invités. Exemplaires, ils le sont par le vecteur d’épanouissement des enfants. Des chœurs qui permettront, on peut le supposer, que ces enfants grandissent en de futur adultes pas trop mal dans leurs baskets…Pour les spectateurs, même avertis, la découverte est entière.

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s